Fibrome et ménopause

Je devais parfois me lever quatre fois pendant la nuit pour faire pipi. Le fibrome a été enlevé, je ne me réveille plus ! - Daphné (60 ans)

Un fibrome, ou myome ? Une tumeur bénigne qui se développe dans la couche musculaire de l’utérus et croît sous l’effet des hormones. Les fluctuations hormonales de la ménopause peuvent jouer un rôle dans la croissance d’un fibrome. Pourquoi un fibrome ? Et que faire ?  

Que se passe-t-il à l’intérieur de vous ?

Les scientifiques ne comprennent pas encore exactement pourquoi et comment un fibrome apparaît dans l’utérus. Mais nous savons qu’ils développent chez la grande majorité des femmes entre 30 et 50 ans. Quatre femmes sur cinq ont un ou plusieurs fibromes, qui, fort heureusement, ne déclenchent pas toujours de symptômes. 

On sait également que les fibromes croissent sous l’influence des œstrogènes et de la progestérone. Un taux élevé d’œstrogènes a un impact sur la croissance d’un fibrome, comme le confirment des études scientifiques.  

À la ménopause, la fluctuation hormonale peut en être responsable. Surtout si, à la périménopause, la progestérone diminue plus rapidement que l’œstrogène et qu’une dominance œstrogénique apparaît ; à vrai dire un excès d’œstrogène par rapport à la progestérone. 

De nombreuses femmes ressentent divers symptômes à la ménopause : bouffées de chaleur, troubles du sommeil et sautes d'humeur.

Autres facteurs

En plus des hormones, d’autres facteurs peuvent contribuer au développement des fibromes. L’hérédité joue un rôle ; si d’autres femmes de la famille présentent ou ont présenté des fibromes, votre risque est plus élevé. Votre mode de vie (alimentation et stress) influe sur votre taux d’hormones et sur la prédominance des œstrogènes, un effet sur la croissance des fibromes. L’hypertension artérielle et l’obésité, par exemple, peuvent aussi en augmenter le risque. Les fibromes peuvent aussi se développer sous l’effet de certaines formes d’hormonothérapie.

La solution idéale pour un corps en bonne santé

Ai-je un fibrome ?

Dans la plupart des cas, vous ne remarquez rien. Aucun symptôme. C’est un peu « par hasard » lors d’un examen médical. Un fibrome ? Euh, oui, peut-être.  

Le ou les fibromes sont plus importants ? Les symptômes se déclarent alors plus vite. À surveiller : 

  • saignements abondants pendant les règles ; 
  • douleur lors des menstruations ; 
  • saignements intermédiaires ;  
  • douleur pendant les rapports sexuels ; 
  • besoin d’uriner souvent (pression sur la vessie) ; 
  • douleur pelvienne/douleur lombaire ; 
  • inconfort intestinal et douleur lancinante dans l’abdomen ; 
  • fertilité en berne. 

Bon à savoir : les saignements abondants constituent le symptôme le plus fréquent des femmes en ménopausées ayant un fibrome. Mais cette situation n’est pas forcément liée à un fibrome. Autant procéder à un examen précis pour déterminer les causes exactes de vos symptômes. Les étapes à suivre pour obtenir le traitement qui convient sont ainsi définies. 

Mangez régulièrement du chou. La substance DIM (Diindolylméthane) qu’il contient aide le foie à dégrader les œstrogènes

Fibromes à la ménopause

Les fibromes apparaissent en général chez les femmes jeunes et fertiles, souvent à partir de l’âge de 30 ans. 70 à 80 % des femmes développent un ou plusieurs fibromes à un moment ou à un autre de leur vie féconde.  

À la ménopause, ce fibrome apparaît plus rapidement sous l’effet des fluctuations hormonales : les symptômes d’un fibrome sont plus fréquents à la périménopause, selon des études. le taux d’œstrogènes relativement élevés par rapport à la progestérone en est l’une des principales causes. 

Selon des études, le risque de fibrome est plus élevé chez les femmes noires d’origine africaine. Les fibromes ont tendance à être plus gros chez les femmes noires et à se développer à un âge plus jeune. 

Après la ménopause, ils se résorbent souvent en raison de la baisse des taux d’hormones. Les symptômes sont aussi moins fréquents. Sachez que les fibromes peuvent encore provoquer des saignements et des douleurs bien plus tard. Si vous présentez des symptômes après la ménopause, consultez sans attendre votre médecin traitant. 

Produits pour les symptômes de la ménopause

Quel est votre super pouvoir ?

Comme on ne sait pas exactement ce qui cause les fibromes, on ne sait pas non plus comment les prévenir. Vous pouvez en réduire les risques d’apparition et/ou de complications en prenant soin de vous et en stimulant votre équilibre hormonal. Une alimentation saine, une bonne activité physique et le repos sont plus que jamais importants au cours de cette phase de votre vie. Voyez comment prendre soin de votre santé (et donc de vos hormones). 

Les compléments peuvent contribuer à votre santé si vous êtes en ménopause. Accordez une attention particulière à la vitamine D, au magnésium et aux acides gras oméga-3. De nombreuses femmes obtiennent également de bons résultats en prenant un complexe de multivitamines et de minéraux de haute qualité. Vous voulez commencer par des compléments ? Donnez-vous trois mois pour savoir s’ils sont efficaces ou pas. 

Un fibrome provoque des symptômes ? Faites-le enlever par voie chirurgicale. Après l’opération, de nombreux symptômes disparaissent ou sont fortement réduits. Un grand soulagement ! L’ablation d’un fibrome n’entraîne pas l’apparition d’autres fibromes (qui amèneraient de nouveaux symptômes). Prenez soin de vous. C’est ça l’important.  

Produits favorisant un mode de vie sain

À la ménopause, votre corps travaille dur pour vous. Accordez à votre corps l’attention dont il a besoin. Les compléments alimentaires peuvent y contribuer.

Sources

  • The Johns Hopkins University. Fibroids. https://www.hopkinsmedicine.org/health/conditions-and-diseases/uterine-fibroids 
  • Cleveland Clinic (2022). What To Know About Uterine Fibroids After Menopause. https://health.clevelandclinic.org/uterine-fibroids-after-menopause 
  • Ulin M, Ali M, Chaudhry ZT, Al-Hendy A, Yang Q. (2020> Uterine fibroids in menopause and perimenopause. Menopause. PMID: 31834160. 
  • Cleveland Clinic (2023). Uterine Fibroids. https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/9130-uterine-fibroids 
  • TL Edwards et al. (2019). A Trans-Ethnic Genome-Wide Association Study of Uterine Fibroids. https://www.frontiersin.org/journals/genetics/articles/10.3389/fgene.2019.00511/full  

FAQ

Astuces et conseils

Why pause? Press play!