Seins sensibles ou douloureux

Seins sensibles ou douloureux et ménopause

Je dois changer de soutiens-gorge. Ma poitrine me gêne tout le temps. - Brigitte (60 ans)

L’influence des hormones sexuelles sur la poitrine est une réalité pour de nombreuses femmes. Vous avez peut-être déjà eu les seins et/ou les mamelons sensibles ou tendus pendant vos règles ou lors de votre grossesse. Les hormones exercent aussi un effet sur les seins à la ménopause. Comment atténuer cette sensation inconfortable ou douloureuse ?

Que se passe-t-il à l’intérieur de vous ?

À la périménopause, à partir de 45 ans, le taux de progestérones et d’œstrogènes commence à baisser. Les hormones fluctuent, d’abord, fortement puis la progestérone chute plus rapidement ; un excès d’œstrogènes par rapport à la progestérone se manifeste. 

Ces fluctuations hormonales peuvent affecter le tissu glandulaire de vos seins. D’où cette sensation de tension, de douleur ou de sensibilité accrue. Vous n’arrivez même plus à vous allonger sur le ventre. Les deux seins, un seul sein ou une partie, seulement, peuvent être douloureux. Sous les aisselles ou à l’intérieur du bras, aussi. Cette affection bénigne du tissu glandulaire du sein s’appelle mastopathie. Une ou plusieurs bosses ou irrégularités apparaissent dans votre tissu mammaire.  

À l’approche de la ménopause, la quantité d’œstrogènes diminue de plus en plus rapidement. Le mécanisme de lactation s’arrête et le tissu glandulaire se contracte. Vos seins sont moins fermes, peuvent s’affaisser et changer de taille et de forme. Parce qu’ils sont moins remplis qu’auparavant. 

En plus des fluctuations hormonales, d’autres facteurs peuvent également agir sur les seins et les douleurs mammaires. Les deux principales causes de sensibilité des seins sont un soutien insuffisant du tissu mammaire (dû à des soutiens-gorge mal adaptés) et une thérapie hormonale de substitution (des traitements hormonaux et des doses spécifiques augmentent le risque de seins douloureux et de cancer du sein). Les fluctuations hormonales dues à des facteurs psychologiques, tels que l’anxiété, la morosité et le stress, peuvent aussi y jouer un rôle.

De nombreuses femmes ressentent divers symptômes à la ménopause : bouffées de chaleur, troubles du sommeil et sautes d'humeur.

Soulagez et prévenez les symptômes de la ménopause

Mon soutien-gorge est vraiment inconfortable lorsque mes seins sont tendus. La première chose que je fais en rentrant chez moi : l’enlever ! Quel soulagement !

Que remarquez-vous ?

Les changements suivants au niveau des seins font partie intégrante de la ménopause : 

  • seins et/ou mamelons douloureux ou sensibles ; 
  • seins tendus ; 
  • changements de taille et de forme des seins et/ou des mamelons ; 
  • grosseurs mammaires (tissu glandulaire gonflé ou douloureux dans le sein ou à l’aisselle). 

Les symptômes apparaissent souvent au moment des règles, la douleur persiste même après la fin des règles. 

Je suis inquiète

Dans la plupart des cas, il est inutile de s’inquiéter. Des seins sensibles ou des douleurs mammaires à la ménopause n’indiquent en général rien de grave. Vous reconnaissez l’une ou l’autre des situations suivantes ? Si c’est le cas, contactez votre médecin traitant. 

  • Une grosseur ou une bosse dans le sein ou l’aisselle 
  • Un changement d’aspect de vos seins (par exemple, des bosses ou une peau plus rugueuse, comme celle d’une orange) 
  • Un écoulement de liquide ou de sang par le mamelon (écoulement mamelonnaire) 
  • Des seins chauds, rouges ou très gonflés 
  • Gonflement, rougeur ou desquamation du mamelon 
  • Mamelons rétractés 
  • Douleur inhabituelle et persistante  

Les seins à la ménopause

Vos seins ou mamelons sont douloureux, tendus ou sensibles à la ménopause ? Vous n’êtes certainement pas la seule dans ce cas. Plus de la moitié, des femmes en souffrent à un moment ou à un autre de leur ménopause. Ce phénomène survient souvent à la périménopause, parfois avant même que vous ne remarquiez votre cycle menstruel.  

Après les dernières règles, la sensibilité, la tension ou la douleur diminuent généralement. Le taux hormonal trouve un nouvel équilibre au cours de cette phase. Votre corps redevient progressivement comme avant. De nombreux autres symptômes typiques de la ménopause disparaissent aussi peu à peu.  

La douleur dans les seins ne diminue-t-elle pas après la ménopause ? Consultez un médecin pour savoir s’il existe une cause sous-jacente.  

Quel est votre super pouvoir ?

Votre poitrine vous gêne-t-elle beaucoup ? Vous pouvez rapidement soulager la douleur à l’aide d’un analgésique acheté en pharmacie ou en parapharmacie. Mais, vous ne le ferez pas tous les jours. Les conseils suivants vous aideront sur le long terme. 

  • Préservez vos seins. Saviez-vous qu’environ 70 % des femmes ne portent pas la bonne taille de soutien-gorge ? Le port de soutiens-gorge (de sport) qui soutiennent correctement la poitrine fait toute la différence.  
  • Arrêtez ou réduisez votre consommation de tabac et de caféine. Selon des études, ces deux facteurs jouent un rôle dans les douleurs mammaires. De nombreuses femmes remarquent une différence lorsqu’elles arrêtent le tabac et le café. 
  • Buvez moins d’alcool ou n’en buvez pas. Le foie préfère la dégradation de l’alcool à celle des œstrogènes résiduels. Ces derniers restent alors plus longtemps dans l’organisme et maintiennent leur prédominance. La déshydratation tient aussi une place importante. Elle affecte les douleurs dans la poitrine. Réduire ou arrêter la consommation d’alcool peut donc les soulager.  
  • Mangez suffisamment de fibres. Les fibres (légumes, fruits, noix, graines et produits à base de céréales complètes) sont essentielles à une flore intestinale saine. D’où un bon équilibre hormonal. Tout se tient ! 
  • Mangez 500 g de légumes par jour, plutôt des légumes à feuilles vertes. Les légumes à feuilles vertes (comme les épinards, le brocoli et le chou frisé) sont des alliés. D’où une bonne décomposition des œstrogènes résiduels.  
  • Buvez suffisamment d’eau et mangez moins salé. Un manque de liquide ou une rétention d’eau peut aggraver la douleur dans les seins. 
  • Évitez les xénœstrogènes. Ces substances perturbent l’équilibre hormonal. On trouve des xénœstrogènes dans les cosmétiques, les plastiques, les détergents, les produits de soins de la peau et les aliments, notamment. 
  • Utilisez des compléments pour soulager la douleur. Certaines femmes signalent une diminution de l’inconfort mammaire lorsqu’elles prennent un complément à base d’huile de poisson. L’huile d’onagre est également utilisée par de nombreuses femmes. Les deux compléments contiennent des acides gras essentiels qui préservent la poitrine. 

Produits recommandés

Brosser vos seins à sec tous les jours avant la douche aide à stimuler le flux lymphatique dans et autour de vos seins. Utilisez une brosse adaptée.

Soulagez les douleurs mammaires

Un mode de vie sain est un facteur important pour atténuer et prévenir les symptômes de la ménopause. Les compléments alimentaires peuvent y jouer un rôle. Découvrez votre super pouvoir.

Sources

  • Fournier A, Berrino F, Clavel-Chapelon F. (2008). Unequal risks for breast cancer associated with different hormone replacement therapies: results from the E3N cohort study. PMID: 17333341.  
  • Australian Menopause Center. Breast Pain & Tenderness. https://www.menopausecentre.com.au/breast-pain/ 
  • Eren T, Aslan A, Ozemir IA, Baysal H, Sagiroglu J, Ekinci O, Alimoglu O. (2016). Factors Effecting Mastalgia.  PMID: 27493619. 
  • WebMD, TC Johnson, MD. (2021). How Menopause Affects Your Breasts.  https://www.webmd.com/menopause/breasts-menopause
  • Harvard Health Publishing. (2020). Breast pain: Not just a premenopausal complaint. https://www.health.harvard.edu/pain/breast-pain-not-just-a-premenopausal-complaint 

FAQ

Astuces et conseils

Evalué par
Kahlil Elhage, Médecin généraliste
N ° d'enregistrement:
07173
toujours valide
Why pause? Press play!