Hormonotherapie

Hormonothérapie et ménopause

À la ménopause, les niveaux d’œstrogènes et de progestérone dans votre corps fluctuent et chutent. Plus ces variations sont importantes, plus vous le constatez. Avez-vous des symptômes graves ? L’hormonothérapie (HT/HST) peut alors s’avérer utile. L’hormonothérapie comble temporairement les déficits de votre équilibre hormonal. Pour de nombreuses femmes, il s’agit là d’un soulagement. Elles déclarent mieux dormir, ne plus avoir de bouffées de chaleur. La sécheresse vaginale a diminué, les muscles et les articulations leur font moins mal. Elles ont retrouvé le sourire et leur enthousiasme. Bref, l’hormonothérapie vous aide à passer le cap de la ménopause en toute détente.

Quels symptômes l’hormonothérapie soulage ?

Depuis les années 60, l’hormonothérapie est largement utilisée comme traitement pour soulager divers symptômes de la ménopause. Des organisations internationales, comme la North American Menopause Society, recommandent l’hormonothérapie comme étant le meilleur choix pour contrer les symptômes (vasomoteurs), comme les bouffées de chaleur, à la ménopause. Après quelques jours, les premiers symptômes peuvent déjà s’atténuer. L’hormonothérapie aide à lutter contre les 

L’hormonothérapie peut vous être recommandée si vous présentez des symptômes nombreux ou graves, à condition de ne pas faire partie d’un groupe à risque (lire : risques et effets secondaires). Le médecin vérifiera s’il existe une cause sous-jacente et si vous devez commencer une thérapie hormonale. 

Des conseils d’experts pendant votre traitement hormonal

Oui, l’hormonothérapie est délivrée sur ordonnance. À juste titre. Il s’agit de médicaments présentant des effets secondaires potentiels et des risques à court ou à long terme. Il est donc important d’y réfléchir deux fois plutôt qu’une. 

Commencez votre traitement hormonal en étant accompagnée par un médecin expert. Demandez un traitement de choix et remplissez le questionnaire médical. Le médecin évaluera si vous pouvez commencer la thérapie hormonale dans les 48 heures. 

Un regard critique sur l’hormonothérapie

Selon des études récentes, l’hormonothérapie est, pour la plupart des femmes, une solution sûre et adaptée aux symptômes de la ménopause. Elle présente des avantages pour la santé, surtout si vous ne la commencez pas trop tard. Selon de plus en plus d’études, elle règle les symptômes de la ménopause, mais peut aussi réduire le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et de certains cancers. Les experts soulignent que l’hormonothérapie reste le traitement le plus efficace des symptômes de la ménopause. 

Mais, depuis des décennies, l’hormonothérapie et ses effets concomitants sur la santé, ses risques et ses effets secondaires font l’objet d’un débat. Une étude, en 2002, qui a eu un retentissement mondial a révélé que l’hormonothérapie peut également avoir des effets négatifs sur la santé. Elle pourrait entraîner un risque accru de cancer du sein. Il y a eu pendant pas mal de temps un rejet vis-à-vis de ce traitement. 

Mais les dangers ne seraient pas aussi alarmants que l’étude l’a montré. Les médicaments ont aussi évolué et sont devenus plus élaborés. Les chercheurs et les médecins s’accordent à dire que l’hormonothérapie peut être utilisée en toute sécurité et sans risque par la plupart des femmes. Surtout en commençant tôt.  

N’y a-t-il donc aucun risque ? On ne peut pas vraiment affirmer ça. Selon les chercheurs, l’équilibre entre les risques et les bénéfices pour la santé reste complexe. Par exemple, l’hormonothérapie pour les femmes qui la commencent plus tard comporte plus de risques parce que le corps est déjà habitué à un taux d’hormones plus faible. Les experts sont d’accord pour dire que les dangers l’emportent sur les avantages pour les femmes de plus de 60 ans qui commencent une hormonothérapie.  

Risques et effets secondaires de l’hormonothérapie

L’hormonothérapie est considérée par les experts comme le traitement le plus efficace des symptômes de la ménopause, mais elle n’est pas dénuée de risques. Ils concernent principalement les femmes qui commencent l’hormonothérapie plus tard dans la ménopause. Quels sont-ils ? 

  • Un risque accru de cancer du sein et de l’utérus en cas d’utilisation prolongée (cinq ans ou plus).  
  • Une légère augmentation du risque de maladies cardiovasculaires (comme la thrombose). 
  • Un risque légèrement accru d’accident vasculaire cérébral. Vous fumez ? Vous souffrez d’hypertension artérielle ou d’hypercholestérolémie ? Les dangers sont alors beaucoup plus grands. 

Dans les premiers mois de votre hormonothérapie, des effets secondaires peuvent survenir en raison de l’augmentation des niveaux d’hormones ou de la nécessité de trouver la bonne dose d’hormones qui vous convient. Quels sont-ils ?  

  • Maux de tête 
  • Nausées 
  • Saignements vaginaux 
  • Seins tendus ou sensibles 

L’hormonothérapie n’est pas recommandée chez les femmes ayant (des antécédents de) un cancer du sein, un cancer hormonal, un infarctus cérébral, une thrombose, une maladie du foie et des saignements vaginaux anormaux. 

Recherchez et comparez

Envisagez-vous une hormonothérapie ou tout autre type de médicament ? Comparez ! Le traitement qui vous convient dépend de vos symptômes et de vos préférences.  

Tableau comparatif Activelle (Kliovance) Trisequens Oestrogel Comprimé d’estradiol Progynova
Symptômes
Pour les symptômes de la ménopause et l’ostéoporose Pour les symptômes de la ménopause et l’ostéoporose Pour les symptômes de la ménopause et l’ostéoporose En cas de symptômes de la ménopause Pour les symptômes de la ménopause et l’ostéoporose
Forme d'administration
Comprimé Comprimé Gel Comprimé Comprimé
Substance active
Estradiol et acétate de noréthistérone Estradiol et acétate de noréthistérone Estradiol Estradiol Valérate d’œstradiol
Contient des hormones
Oui Oui Oui Oui Oui
Bio-identique
Estradiol Estradiol Oui Oui Non
Quantité de substance active
1 mg d'estradiol 0,5 mg d’acétate de noréthistérone 1 à 2 mg d’estradiol et nombre de jours d’acétate de noréthistérone 0.06% 1-2 mg 1 comprimé
Posologie quotidienne
2 comprimés 1 comprimé 1 petite dose 1/2 - 1 par jour avec ou sans interruption 1 par jour avec ou sans interruption
Voir les produits Voir les produits Voir les produits Voir les produits Voir les produits

Comment fonctionne l’hormonothérapie ?

L’hormonothérapie reconstitue les hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone) dans votre organisme au moment où le taux d’hormones fluctue et chute. Elle le stabilise et en réduit les fluctuations. Les symptômes hormonaux sont ainsi diminués, voire éliminés. 

L’hormonothérapie consiste à compléter les deux hormones sexuelles féminines : l’œstrogène (œstradiol) et la progestérone. La supplémentation en œstrogènes limite les symptômes hormonaux de la ménopause. La progestérone vous protège également contre la formation d’un endomètre trop important (à la suite de l’administration d’œstrogènes). Un point important, car un excédent peut provoquer des saignements abondants et augmenter le risque de cancer de l’utérus. Vous êtes en postménopause ou vous n’avez pas d’utérus ? La progestérone est inutile. 

Accompagnée du médecin, vous chercherez la bonne dose d’hormones qui fera disparaître ou diminuera vos symptômes. L’objectif est d’utiliser le moins d’hormones possible, mais autant que nécessaire pour atténuer les symptômes. La dose augmente peu à peu. Les recommandations sont revues en permanence sur la base des dernières recherches scientifiques. Sachez qu’il faut parfois quelques mois pour trouver les bonnes forme et dose. 

La durée de l’hormonothérapie dépend de votre état et de vos symptômes. En général, le médecin recommande d’arrêter le traitement après cinq ans. Autant traiter suffisamment longtemps et, en accord avec le médecin, diminuer lentement le traitement lorsque la situation tourne bien. 

Quels sont les types d’hormonothérapie ?

Il existe différentes formes d’œstrogènes et de progestérone que vous pouvez trouver dans l’hormonothérapie :  

  • hormones bioidentiques - hormones identiques aux hormones présentes dans votre corps. Elles ont donc des effets similaires à ceux des hormones de l’organisme et sont décomposées de la même manière.  
  • hormones synthétiques - hormones artificielles qui ont les propriétés des hormones propres à l’organisme, mais dont la structure biochimique est différente (par exemple, la pilule contraceptive contient également ces hormones).  

La plupart des traitements prescrits contiennent des œstrogènes bioidentiques (œstradiol), qui agissent exactement de la même manière que l'œstradiol que vous, femme, fabriquez. Ils contiennent, par ailleurs, souvent de la progestérone bioidentique ou des progestatifs synthétiques (comme le lévonorgestrel ou la dydrogestérone). Difficile de savoir au préalable ce qui convient à l'une et pas à l'autre. Des femmes réagissent mieux aux hormones bioidentiques, d'autres aux hormones synthétiques ou à une combinaison des deux. 

Les hormones se présentent, par ailleurs, sous trois formes d’administration : 

  1. Par voie cutanée (gels, pommades et pansements) 
  2. Par voie orale (comprimés et gélules)  
  3. Par voie vaginale (crèmes et ovules)  

Vous en choisirez une en fonction de la nature du (des) symptôme(s). Si la situation le permet, il convient de traiter les symptômes au niveau le plus local possible. Les médicaments à appliquer sur la peau seront privilégiés, car ils nécessitent moins de doses et évitent le risque de thrombose ; les hormones n’étant pas transformées par le foie.  

Si vous souffrez principalement d’affections vaginales, telles que sécheresse et démangeaisons, les formes d’administration vaginales sont préférables. Ces traitements permettent d’administrer une faible dose d’œstrogènes directement dans le vagin ; les symptômes sont ainsi soulagés sans que le reste de l’organisme soit exposé aux hormones. 

L’hormonothérapie peut-elle m’aider ?

Optez pour un traitement de choix, remplissez le questionnaire médical et commencez votre traitement sous l’œil attentif d’un médecin expert.

Quelles options s’offrent à moi si je ne peux ou ne veux pas suivre une hormonothérapie ?

Si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas prendre d’hormones, vous pouvez recourir à d’autres moyens pour maintenir l’équilibre hormonal à la ménopause et réduire ainsi les symptômes. Optez pour des médicaments sans hormones (par exemple en cas de prise de poids ou de bouffées de chaleur). Des compléments alimentaires de haute qualité peuvent influencer la production, la conversion ou la dégradation des hormones, créant ainsi un meilleur équilibre*. Les thérapeutes hormonaux recommandent de prendre au moins du magnésium, des oméga 3, de la vitamine D et un complexe de vitamines et de minéraux. Le régime alimentaire et le mode de vie exercent également une influence sur votre santé à la ménopause. À ne pas sous-estimer.  

*Allégation(s) de santé sous réserve d’approbation par la Commission européenne. 

Comment les femmes vivent-elles l’hormonothérapie ?

« Peu à peu, je retrouve enfin un certain équilibre et de la stabilité. » L’hormonothérapie peut-elle aider ? Ces femmes ont pu renouer avec elles-mêmes.

FAQ

Autres sources de la bibliographie

  • Hendriks, N. (2019). The Menopause Taboo: How To Navigate Through Menopause Safely With Body Identical Hormones. 
  • Briden, L. (2021). Hormone Repair Manual: Every Woman’s Guide to Healthy Hormones After 40 
  • NHG-werkgroep. (2022). NHG-richtlijnen: de overgang. https://richtlijnen.nhg.org/standaarden/de-overgang.
  • The North American Menopause Society. (2022). Hormone therapy position statement. https://www.menopause.org/docs/default-source/professional/nams-2022-hormone-therapy-position-statement.pdf
  • Harvard School of Public Health. (2023). Hormone therapy benefits may outweigh risks for many younger menopausal women. https://www.hsph.harvard.edu/news/hsph-in-the-news/hormonal-therapy-menopause/
  • Mikkola TS, Savolainen-Peltonen H, Venetkoski M, Ylikorkala O. (2017). New evidence for cardiac benefit of postmenopausal hormone therapy. Climacteric. PMID: 28042727. 
  • Canonico M, Carcaillon L, Plu-Bureau G, Oger E, Singh-Manoux A, Tubert-Bitter P, Elbaz A, Scarabin PY. (2016). Postmenopausal Hormone Therapy and Risk of Stroke: Impact of the Route of Estrogen Administration and Type of Progestogen. PMID: 27256671
  • Lega IC, Fine A, Antoniades ML, Jacobson M. (2023). A pragmatic approach to the management of menopause. https://www.cmaj.ca/content/195/19/E677 
  • Zhang GQ, Chen JL, Luo Y, Mathur MB, Anagnostis P, Nurmatov U, Talibov M, Zhang J, Hawrylowicz CM, Lumsden MA, Critchley H, Sheikh A, Lundbäck B, Lässer C, Kankaanranta H, Lee SH, Nwaru BI. (2021). Menopausal hormone therapy and women's health: An umbrella review.PMID: 34339416.
  • Bailey E, Seladi-Schulman J. Medical News Today. (2023). Menopause: New study lists the benefits of hormone replacement therapy. https://www.medicalnewstoday.com/articles/managing-menopause-hormone-therapy-is-back#Benefits-of-HRT-menopause-treatment 
  • “The 2022 Hormone Therapy Position Statement of The North American Menopause Society” Advisory Panel. (2022). The 2022 hormone therapy position statement of The North American Menopause Society. PMID: 35797481. 
  • Lega IC, Fine A, Antoniades ML, Jacobson M. (2023). A pragmatic approach to the management of menopause.https://www.cmaj.ca/content/195/19/E677
  • Zhang GQ, Chen JL, Luo Y, Mathur MB, Anagnostis P, Nurmatov U, Talibov M, Zhang J, Hawrylowicz CM, Lumsden MA, Critchley H, Sheikh A, Lundbäck B, Lässer C, Kankaanranta H, Lee SH, Nwaru BI. (2021). Menopausal hormone therapy and women's health: An umbrella review.PMID: 34339416.
  • Bailey E, Seladi-Schulman J. Medical News Today. (2023). Menopause: New study lists the benefits of hormone replacement therapy. https://www.medicalnewstoday.com/articles/managing-menopause-hormone-therapy-is-back#Benefits-of-HRT-menopause-treatment 
  • “The 2022 Hormone Therapy Position Statement of The North American Menopause Society” Advisory Panel. (2022). The 2022 hormone therapy position statement of The North American Menopause Society. PMID: 35797481. 
Evalué par
dr EAH Knauff, Gynaecoloog
N ° d'enregistrement:
89059736001
Dernier contrôle :
20-11-2002
toujours valide
Why pause? Press play!